Actualités du 26 au 30 avril 2021

ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

  

Expérience concluante pour le vaccin Moderna en pharmacie 

L’expérimentation en Moselle de l’administration du vaccin Moderna en ville ayant été concluante, la FSPF demande à généraliser rapidement l’utilisation de ce vaccin à ARN messager à l’ensemble du territoire.

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/experience-concluante-pour-le-vaccin-moderna-en-pharmacie

 

Vaccination anti-Covid-19 : deux sites pour boucler les rendez-vous

Vous êtes confrontés aux réticences qui entourent le vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca, et devez passer une partie de vos après-midi à appeler vos patients afin de ne pas perdre de doses ? Deux sites peuvent vous venir en aide : VacciListe et CovidListe. Ces deux plateformes ont en effet vocation à accélérer la campagne vaccinale en mettant en relation gratuitement les centres de vaccination et les personnes souhaitant se faire vacciner. Mais pas que « Sur VacciListe, les pharmaciens peuvent créer leur compte avec leur e-CPS, la plateforme étant raccordée à Pro Santé Connect, souligne Alain Vanzella, le président de Pharmasoft qui édite le site. Ils peuvent alors en quelques clics programmer leurs séances de vaccination. Les patients volontaires inscrits sur la liste d’attente reçoivent une proposition de rendez-vous par SMS selon leur antériorité et leurs critères de choix (vaccin et rayon de recherche). » Ces derniers disposent alors de 30 minutes pour bloquer l’horaire proposé. En l’absence de réponse, les créneaux restés libres sont envoyés aux personnes suivantes sur la liste d’attente, jusqu’à ce que la séance soit complète. CovidListe a, lui, choisi un positionnement sensiblement différent en se concentrant dans un premier temps sur la problématique des fins de flacons. « Un pharmacien qui s’aperçoit au milieu de l’après-midi qu’il va lui rester deux doses peut ouvrir deux créneaux de vaccination sur notre plateforme qui seront automatiquement proposés par SMS et mail à nos volontaires qui ont six minutes pour répondre », souligne Antoine Roux, l’un des deux cofondateurs de CovidListe, qui exerce comme pneumologue à l’hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine).

Source : le moniteur des pharmacies.

Un vaccin pour tous ?

Emmanuel Macron a rappelé, ce vendredi 30 avril 2021, que tous les citoyens de 18 ans ou plus pourront se faire vacciner contre la Covid-19 à partir du 15 juin 2021. Le gouvernement est donc confiant dans sa stratégie de vaccination et confirme les dates déjà indiquées depuis plusieurs mois.

Source : discours d’Emmanuel Macron.

 

Covid-19 : la vaccination ouverte aux personnes obèses de plus de 18 ans dès le 1er mai

La vaccination contre la Covid-19 est étendue à toutes les personnes obèses majeures, à partir de ce samedi 1er mai, annonce Emmanuel Macron dans une interview à la presse régionale, ce jeudi. Une surcharge pondérale sérieuse correspond à un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30. Elle est ouverte aussi à toutes les personnes de plus de 18 ans souffrant d’une ou plusieurs comorbidité(s) telles que définies par le ministère des Solidarités et de la Santé, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de santé, auront la possibilité de se faire vacciner.

Sources : franceinfo et DGS urgent.

 

Vaccination à l’officine : comment référencer les pharmacies sur Santé.fr ?

Alors que la vaccination contre la Covid-19 est en place dans les pharmacies, celles-ci peuvent désormais se faire référencer sur la plateforme Santé.fr pour informer les patients de ce service.

Lien vers l’article : http://www.ordre.pharmacien.fr/Communications/Les-actualites/Vaccination-a-l-officine-comment-referencer-les-pharmacies-sur-Sante.fr

 

Déconfinement progressif

Le chef de l’Etat veut opérer un déconfinement en quatre étapes, à compter du 3 mai. Les dernières restrictions seront levées le 30 juin. Les commerces, terrasses de bars et restaurants ainsi que les lieux culturels, dont les cinémas et les musées, rouvriront à partir du mercredi 19 mai, a indiqué Emmanuel Macron, ce jeudi, dans un entretien à la presse régionale. Les dernières restrictions seront levées le 30 juin. Ce calendrier, établi en quatre phases, sera tenu seulement si la situation sanitaire le permet.

Sources : les échos, discours d’Emmanuel macron.

Lien vers le calendrier : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2021/04/29/terrasses-musees-cinemas-decouvrez-lagenda-des-reouvertures

 

Nouvelle relance du DMP, qui devient « Mon espace santé »

Relancé en septembre 2018, après 15 ans d’errance, par Nicolas Revel, l’ex-patron de l’Assurance-maladie, le dossier médical partagé (DMP) n’a toujours pas décollé. Les 10 millions de dossiers ouverts début 2021 restent en effet peu alimentés par les professionnels de santé, et ne contiennent bien souvent que la simple trace des remboursements de la Sécurité sociale, souligne Le Figaro. À nouveau décidé à reprendre la main, l’État prépare désormais un nouveau service, baptisé « Mon espace santé ». Il sera généralisé à tous les Français le 1er janvier prochain. On y retrouvera le DMP, en version améliorée ainsi qu’une messagerie sécurisée permettant d’échanger avec les professionnels de santé, un agenda pour enregistrer ses rendez-vous et recevoir des rappels personnalisés pour les vaccins et dépistages recommandés. Mais aussi le catalogue d’applications santé développées par des acteurs publics ou privés et certifiées par l’État. Cet outil devrait en outre accompagner le déploiement de nouvelles solutions numériques, dont la « e-ordonnance ». « On donne au DMP les conditions de son succès pour qu’il trouve enfin sa place dans la vie des Français dans la durée. La clé, c’est d’enrichir son contenu et qu’il se nourrisse plus qu’aujourd’hui de la vie médicale du patient, ses examens de biologie, ses radios, ses passages à l’hôpital », explique Thomas Fatome, directeur général de l’Assurance-maladie.

Source : le figaro.

 

Facturation des tests antigéniques nasopharyngés : baisse du tarif à partir du 1er mai

Le montant de la facturation des tests antigéniques nasopharyngés est modifié par arrêté.

A partir du 1er mai 2021, la facturation totale est de 28,99€ (en métropole), soit :

– 22,20€ pour la réalisation du test avec prélèvement, ou 12,60€ pour la réalisation du test sans prélèvement (TVA 0%).

– 6,79€ pour le test (TVA 0%).

A partir du 1er juillet 2021 : la facturation totale est de 25,01€ (en métropole), soit :

– 19€ pour la réalisation du test avec prélèvement, ou 9,40€ pour la réalisation du test sans prélèvement (TVA 0%).

– 6,01€ pour le test (TVA 0%).

Pour rappel, lorsque le pharmacien dispense une boîte de tests à un autre professionnel de santé, il multiplie le prix du test unitaire par le nombre de tests contenus dans la boîte. Par exemple, pour une boîte de 10 tests : 6,79€ X 10 au 1er mai, puis 6,01€ X 10 au 1er juillet.

Source : USPO.

Lien vers le texte officiel : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043459800

 

Enquête de l’USPO sur les autotests covid en pharmacie

La dispensation des autotests est réservée aux officines. Pour autant, les représentants de la grande distribution font pression sur le Gouvernement pour que ces autotests puissent être vendus dans leurs magasins. L’USPO réalise une enquête afin de faire un premier bilan de la dispensation de ces autotests en officine et de prouver l’action essentielle des pharmacies pour une stratégie de dépistage et de déconfinement efficace.

Répondez à l’enquête en cliquant ici : https://fr.surveymonkey.com/r/autotests_pharma

 

Après le feu vert du Parlement européen, le passeport sanitaire se concrétise

En votant en faveur de l’instauration d’un « passeport sanitaire » mercredi 28 avril, le Parlement européen ouvre la voie à l’adoption de cet outil destiné à favoriser les voyages. Les députés ont néanmoins posé des exigences qui feront l’objet de négociations avec les Etats membres dans l’optique d’une mise en place de ce document d’ici à la fin juin.

Lien vers l’article :

https://www.europarl.europa.eu/news/fr/press-room/20210422IPR02606/le-certificat-covid-19-doit-faciliter-la-libre-circulation-sans-discrimination

 

Covid-19 : la HAS autorise les tests antigéniques et autotests pour les enfants

La Haute autorité de santé (HAS) a autorisé les tests antigéniques et autotests aux moins de 15 ans. Ces derniers, qui consistent aussi en un prélèvement nasal mais moins invasif que les autres, ce qui permet de le faire soi-même, donnent un résultat en 15 à 30 minutes. Cette information devra être confirmée par la publication d’un prochain arrêté.

Lien vers l’article : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3263435/fr/covid-19-la-has-leve-la-limite-d-age-pour-l-utilisation-des-tests-antigeniques-sur-prelevement-nasal

 

Prise en charge de la location d’oxymètre de pouls

Un arrêté paru au « Journal officiel » entérine le remboursement de la location d’un saturomètre pour les patients Covid positifs suivis en ambulatoire. Le patient doit bénéficier d’une prescription médicale pour une location d’une semaine renouvelable une fois. Les patients concernés sont ceux présentant au moins l’une des conditions suivantes : avoir des signes respiratoires, être à risque de Covid grave, avoir 65 ans ou plus. La prise en charge des patients doit être réalisée conformément aux recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) publiées le 13 avril. L’arrêté précise que cet « oxymètre de pouls au doigt doit posséder un marquage CE et être conforme à la norme ISO 80601-2-61, dont le capteur intègre l’affichage de la saturation en O2 (capteur intégré au moniteur) ». Il ajoute que l’oxymètre d’un smartphone ou d’une montre connectée n’ouvre pas droit à une prise en charge par l’assurance-maladie. Les patients peuvent se fournir auprès de leur pharmacien ou auprès d’un prestataire de services et distributeur de matériel médical. Deux forfaits sont pris en charge par l’assurance-maladie. Le forfait de mise à disposition de l’oxymètre comprend le nettoyage et la désinfection de l’appareil, l’information et la formation à son utilisation et à la tenue d’un carnet de suivi. Il est de 5 euros TTC. Le forfait de location hebdomadaire est de 3,30 euros TTC et limité à deux forfaits par patient.

Source : le quotidien du pharmacien.

 

Covid-19 : une aide financière pour les étudiants en pharmacie

Afin de soutenir les étudiants en détresse financière en cette période de crise sanitaire, l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF) met en place des aides ponctuelles d’urgence. Ces aides, dont le montant pourra s’élever de 100 à 300 € selon la situation des étudiants, se feront à travers le Fonds de Dotation ANEPF. Ce fonds est une structure d’intérêt général qui permet également de recevoir des dons et mécénats pour financer des actions diverses. De fait, l’Ordre des pharmaciens a déjà versé un don à hauteur de 100 000 € pour ces aides ponctuelles d’urgence. Les étudiants souhaitant bénéficier d’une aide ponctuelle, peuvent déposer une demande du 3 au 16 mai 2021 sur une plateforme dont le lien sera communiqué le 3 mai. Si leur dossier est validé par le comité d’attribution, ils recevront l’aide le mois suivant.

Source : le moniteur des pharmacies.

 

Vaccination Covid-19 : l’ANSM propose des affiches d’information

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) met à la disposition des professionnels de santé et de leurs patients toute une panoplie d’outils pratiques pour s’informer et mieux déclarer les effets indésirables des vaccins Covid-19. Elle propose ainsi sur son site deux affiches, l’une pour les personnes qui vaccinent et l’autre pour les personnes vaccinées. La première rappelle l’importance de la surveillance post-vaccinale pendant 15 minutes et la nécessité de déclarer tout éventuel effet indésirable grave et/ou inattendu, qu’il soit observé directement ou signalé a postériori par le patient. La seconde, à apposer dans l’espace client, présente les effets indésirables post-vaccinaux qui peuvent être observés.

Pour en savoir plus : https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/effets-indesirables-lies-aux-vaccins-autorises-contre-la-covid-19-ce-quil-faut-savoir

 

Sérialisation : elle pourrait ne rien coûter aux pharmaciens

Dans son live de 13h45 du 30 avril, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), a annoncé l’ouverture de travaux portant sur le volet numérique de la santé et sur la répartition d’une enveloppe financière de plusieurs dizaines de millions d’euros allouée aux professionnels de santé, à l’hôpital comme en ville.

Lien vers l’article : https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/actu/actualites/actus-socio-professionnelles/serialisation-elle-pourrait-ne-rien-couter-aux-pharmaciens.html

 

Vaccin Covid : Pfizer prépare une formule adaptée à l’officine

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, confirme le travail mené pour proposer une version de son vaccin antiCovid – Comirnaty – plus facile à conserver et à utiliser. Il espère pouvoir proposer dès l’été prochain une formule sans dilution et pouvant être conservée plus longtemps à des températures de réfrigérateur classique.

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/vaccin-covid-pfizer-prepare-une-formule-adaptee-lofficine

 

Les Maldives proposent un forfait vaccination et vacances pour attirer des touristes 

Pour pallier le manque de touristes à cause de la crise sanitaire, les Maldives ont décidé de lancer une offre cumulant vacances et vaccination pour tous.  La stratégie des Maldives tient en une expression : “les 3 V” : voyage, vacances, vaccin. Pour attirer des touristes, l’archipel a en effet décidé de cumuler détente et vaccination. Pour 200 dollars par jour, soit environ 3.000 dollars pour trois semaines de séjour, le vaccin vous est offert, précise 1ère Outre-Mer.  Plutôt que de mettre en place un passeport vaccinal, le pays, situé dans l’océan indien, proposera les deux injections. Le site Géo rappelle que les Maldives basent la majorité de leur économie sur le tourisme. Le nombre de touristes est par ailleurs passé de 1,7 millions de personnes avant la pandémie, à 555.500 en 2020. 

Source : egora

 

Coronavirus : un millier de Biterrois vaccinés grâce à Rosette et François, traqueurs de rendez-vous

Un couple de retraités de Sauvian (Hérault) traque de jour comme de nuit depuis début mars les créneaux de rendez-vous disponibles sur Doctolib pour aider ceux qui ont des difficultés à se connecter à décrocher une place afin de se faire vacciner contre la Covid-19.

Lien vers l’article : https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/vaccination-covid-19-un-millier-de-biterrois-vaccines-grace-a-josette-et-francois-traqueurs-de-rdv-1619014358

 

Erreur médicale grave lors d’une téléconsultation : la famille d’un patient décédé porte plainte contre le médecin

L’affaire risque de faire grand bruit et de donner des sueurs froides à bon nombre de médecins qui ont intégré la télémédecine dans leur pratique. La famille d’un patient décédé en avril 2020, en plein confinement, vient de porter plainte contre la médecin que ce dernier avait téléconsultée une semaine auparavant et qui avait posé le mauvais diagnostic à l’issue d’un interrogatoire qu’ils estiment « incomplet ».

Lien vers l’article : https://www.egora.fr/actus-pro/faits-divers-justice/66352-erreur-medicale-grave-lors-d-une-teleconsultation-la-famille-d

 

CHIFFRES

19 696 autotests distribués au 29 avr. 2021. 13 814 officines distributrices sur les 7 derniers jours soit 67% des officines. Source : IQVIA https://iqvia.opendatasoft.com/pages/autotests/.

80.000 professionnels de santé ont débuté samedi l’administration des 200.000 premières doses de vaccin Janssen de la Covid-19 en France. Réservé, pour l’heure, aux plus de 55 ans, il apporte un précieux coup de pouce à la campagne de vaccination française, car, à la différence des trois autres, il ne nécessite pas de seconde dose.

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, veut mettre la loi sur la dépendance à l’agenda de l’été 2021, rapporte Le Figaro. « Il y a de la place dans le calendrier parlementaire pour cette loi. C’est une vraie loi de transition démographique. Une loi qui doit nous pousser à avoir un nouveau regard sur nos aînés, à retisser les liens entre les générations. Nos anciens ne doivent pas être simplement perçus comme un coût pour la société », explique-t-elle. Elle défend en outre un sujet plutôt consensuel, vivier d’emplois et ambitieux entre les générations.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé la signature « dans les prochains jours », d’un nouveau contrat avec Pfizer, prévoyant la livraison jusqu’en 2023 de 1,8 milliard de doses supplémentaires de son vaccin de la Covid-19, qui est le principal utilisé en Europe. « Grâce aux énormes efforts de la société et à l’accélération de ses livraisons, je suis maintenant confiante dans le fait que nous aurons suffisamment de doses pour vacciner 70% de la population adulte de l’Union européenne dès juillet », a déclaré la dirigeante. Lien vers l’article : https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/bientot-70-des-adultes-vaccines-en-europe-selon-l-union_761771

Le vaccin Janssen doit être administré aux personnes de 55 ans et plus. Une fois ouvert, le flacon se conserve 3 heures à température ambiante (9° à 25°C) et 6 heures s’il est placé dans un réfrigérateur (2 à 8°C) entre chaque injection. Les vaccinations doivent être organisées en fonction de ces contraintes de conservation. Source : USPO.

Les flacons correspondant aux secondes injections d’Astrazeneca pourront être commandés par les officines à partir du 3 mai. Le pharmacien pourra distinguer sur le portail de télédéclaration les commandes pour les premières injections et pour les secondes injections. Source : USPO.

Un nouveau variant du SARS-CoV-2 a été détecté en Inde où la situation sanitaire est très dégradée. Ce nouveau variant B.1.617, et porteur des mutations E484Q et L452R, est classé comme VOI (« variant of interest »). La mutation E484Q pourrait avoir un impact en termes d’échappement immunitaire (post-infection et post-vaccinal), bien que cela ne soit pas encore formellement démontré. La mutation L452R serait quant à elle associée à un risque d’augmentation de la transmissibilité du virus, et à un possible échappement immunitaire. Il est demandé aux laboratoires et aux professionnels de santé réalisant un dépistage du SARS-CoV-2 de questionner systématiquement toute personne venant se faire tester sur un potentiel séjour en Inde dans les 14 jours précédant la date des symptômes ou du prélèvement ou sur un potentiel contact à risque avec une personne y ayant séjourné. En cas de réponse positive, cette mention fera l’objet d’un renseignement obligatoire de SIDEP (champ « pays de provenance »). Source : DGS urgent.

Le chiffre d’affaires moyen de mars 2021 enregistre une hausse d’activité de + 1,62 % et est à nouveau tiré par l’augmentation des ventes des médicaments chers (+ 5,64 %). Source : LLA.

Dans un centre de vaccination de la Marne, à Epernay, 140 patients ont reçu une injection de sérum physiologique au lieu du vaccin Pfizer. Le CHU de Reims assure que cette erreur est “sans conséquence pour leur santé”.  Source : egora.

L’étude française Coronado-Control conclut à une mortalité par Covid-19 accrue de 20 % durant la première vague chez le patient diabétique. Source : egora.

Durant leur 5e année hospitalo-universitaire, certains étudiants de pharmacie sont en stage dans des services de soins critiques ou recevant des patients atteints du Covid. Ces étudiants pourront recevoir une prime de 80 euros par semaine. Source : le quotidien du pharmacien.

L’Assurance maladie  a annoncé que l’indemnité de 300 euros pour les pharmacies ayant réalisé au moins 25 tests antigéniques au 31 décembre 2020 sera versée à compter du 28 avril 2021 avec le libellé « paiement ponctuel » (code RTR). Au total, 8 218 officines sont concernées. Source : USPO. Lien vers le Journal officiel : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043459800

Quinze substances actives sont actuellement autorisées en France avec un total de 68 médicaments biosimilaires commercialisés à ce jour, pour les mêmes indications que les médicaments de référence. Les principaux spécialistes concernés par ces médicaments sont aujourd’hui les rhumatologues, les gastro-entérologues, les dermatologues, le diabétologues/endocrinologues, les gynécologues/obstétriciens, les oncologues, les hématologues et les néphrologues. « Les incitations pourront intéresser dès 2022 les ophtalmologues avec les biosimilaires du ranibizumab dans la DMLA », ajoute Didier Laloye. A l’hôpital, pour l’étanercept, la prescription de biosimilaires dépasse les 50% dans les établissements inclus dans l’expérimentation article 51, contre moins de 40% dans les autres établissements et moins de 20% en ville.

Variant indien du Covid-19 : 7 premiers cas détectés en France. Lien vers l’article : https://www.lepoint.fr/sante/variant-indien-du-covid-19-un-premier-cas-detecte-en-france-29-04-2021-2424320_40.php

 

GROUPEMENTS

 

PharmaVie mise sur les applications mobiles pour la patientèle

L’application e-Bilan Nutri. Elle vient répondre au besoin croissant des patients consommateurs en quête de bien-être. Cette solution permet de proposer aux patients des officines PharmaVie un suivi personnalisé dans le domaine de la micronutrition, via un suivi en 4 étapes : Questionnaire en ligne ; Analyse et réponses aux besoins ; Entretien personnalisé ; Programme micronutritionnel sur mesure et suivi. « Ce nouvel outil vient étoffer les compétences du pharmacien et complète le lien de confiance et d’expertise qui l’unit aux patients » estime PharmaVie.

Lien vers l’article : https://www.republik-retail.fr/experience-client/relation-client/video-retail-innovation-pharmavie-mise-sur-les-applications-mobiles-pour-la-patientele.html

 

Le groupement de pharmacies Giphar se dote de bornes de téléconsultation Medadom

Medadom va équiper les officines du groupe Giphar de ses bornes connectées dédiées à la téléconsultation. Équipé de six instruments connectés, le dispositif est capable de prendre en charge un patient en moins de dix minutes et ce tous les jours de 9 heures à 23 heures. La jeune pousse a déjà équipé 1000 pharmacies en France, avec pour objectif de lutter contre les déserts médicaux.

Lien vers l’article : https://www.usine-digitale.fr/article/le-groupement-de-pharmacies-giphar-se-dote-de-bornes-de-teleconsultation-medadom.N1085619

 

La campagne vaccinale est-elle en danger ?

L’arrivée du vaccin Janssen depuis samedi va-t-elle relancer la campagne vaccinale en ville, compromise par la défiance de la population à l’égard de l’AstraZeneca ? Face à un gouvernement qui continue de miser sur ces deux vaccins à adénovirus, la profession réclame de pouvoir également administrer les vaccins à ARN messager, Pfizer y compris. Alain Grollaud, président de Federgy, la chambre syndicale des enseignes et groupements de pharmacie, est pessimiste quant à un regain de notoriété du vaccin AstraZeneca. « Le mal est fait. Suspension = suspicion. Il eut été préférable d’attendre l’avis de l’EMA. Cela aurait rassuré les populations. Or nous nous trouvons en bout de chaîne, face à des patients imprégnés par les médias », déclare-t-il, déplorant par ailleurs que l’on puisse « faire le choix de son vaccin ».

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/la-campagne-vaccinale-est-elle-en-danger

 

Le groupement Pharma XV ouvre une école de formation

Ancré dans le sud-ouest toulousain, le jeune groupement Pharma XV, vient de se doter d’une école de formation. Objectif : optimiser la compétence des équipes, renforcer les liens entre adhérents et avec les autres professionnels de santé. À terme, cette école pourrait s’ouvrir aux jeunes pharmaciens ou à d’autres groupements. Chaque pharmacie adhérente peut envoyer deux ou trois collaborateurs (préparateur.trices ou pharmacien.nes) en formation, selon ses besoins. Le coût est pris en charge par le groupement, car intégré à la cotisation mensuelle. En septembre démarrera le volet Management de l’École Pharma XV. Destiné aux pharmaciens titulaires, cette formation est élaborée en partenariat avec la Toulouse business school. Elle comprendra 18 journées de formation au management de l’officine dans lesquelles les adhérents pourront choisir et qui pourront, dans leur globalité, constituer un diplôme spécifique.

Source : le quotidien du pharmacien.

 

Des coupons de réduction dématérialisés

Début mai, les pharmacies affiliées au groupement Univers Pharmacie offriront des coupons de réduction immédiats aux patients équipés de l’application Web Payps. Géolocalisés depuis leur smartphone, les patients sont informés des offres de promotion accessibles dans leur officine Univers Pharmacie la plus proche. Le montant de la réduction est ensuite déduit en caisse grâce au QR code lisible depuis l’application. Selon Univers pharmacie, cet outil marketing est un levier promotionnel qui ne génère aucun travail supplémentaire pour les équipes officinales. Celles-ci vont bientôt recevoir un kit de communication leur expliquant le process.

Source : le quotidien du pharmacien.

 

Concurrence : la GMS se trompe de guerre

En écho à la guerre des masques du printemps 2020, un nouveau conflit oppose la GMS à l’officine. Cette fois, c’est sur le front des autotests et de la téléconsultation que ces enseignes – Leclerc et Monoprix en tête – s’attaquent au réseau officinal. Un combat d’arrière-garde, selon les pharmaciens qui estiment que la grande distribution devrait plutôt réagir à la menace d’Amazon. Pour Alain Grollaud, président de Federgy, la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies, ces incursions de la grande distribution dans le marché de la santé sont « un serpent de mer » auquel les pharmaciens sont accoutumés depuis une vingtaine d’années. « Les tentatives sont régulières, nous les avons vécues avec le matériel médical, l’OTC… », observe-t-il avec philosophie. Il enjoint en revanche les acteurs de la GMS à se concentrer sur la concurrence d’Amazon, qui est selon lui « la véritable menace et qui va évoluer au-delà de la crise du Covid ». Alain Grollaud est serein. Car, depuis le début de l’épidémie, le maillage officinal a donné la preuve de son efficacité, rappelle-t-il. Le réseau a su jouer la carte de la proximité, du conseil, de l’écoute, voire du réconfort. L’officine n’aurait donc rien à craindre de ce que le président de Federgy qualifie « d’épiphénomène, de coups de pubs de la GMS ». Pour autant, insiste Alain Grollaud, les pharmaciens ne doivent en aucun cas se relâcher mais poursuivre leurs investissements dans la démarche qualité. « Ils doivent impérativement asseoir leurs services sur cette idée maîtresse de la pharmacie qui est la sécurité du patient », insiste-t-il. Ces fondamentaux devraient également permettre aux pharmaciens d’échapper à la tentation de la marchandisation. Ainsi, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) est agacée par la multiplication sur les trottoirs de tentes de dépistage « où des jeunes, non diplômés, réalisent tout seuls des prélèvements de tests antigéniques et en rendent les résultats ». Aussi, le syndicat met-il en garde la profession contre ces dérives : « ne cédez pas aux prestataires qui vous proposent d’engager votre diplôme contre un barnum. Votre responsabilité est totalement engagée ».

Source : le quotidien du pharmacien.

 

Dijon : la pharmacie du Canal à Dijon certifiée par le nouveau label « Ma Pharmacie de Famille »

Il s’agit pour les patients et leur famille de disposer d’un véritable expert de leur santé à proximité, disponible et à leur écoute avec un lien unique de confiance et de connaissance de leur état de santé. Face aux nouvelles missions de santé publique confiées aux pharmaciens et aux attentes fortes des patients en matière d’accompagnement et de proximité, le Réseau P&P vient de créer un nouveau label : Ma Pharmacie de Famille, pour que le savoir et le savoir-faire des pharmaciens soient mis clairement en valeur afin de mieux prendre en charge leurs patients. Il s’agit pour les patients et leur famille de disposer d’un véritable expert de leur santé à proximité, disponible et à leur écoute avec un lien unique de confiance et de connaissance de leur état de santé. Depuis le mois d’avril 2021, la pharmacie du Canal est certifiée par ce label.

Plus d’informations sur le label Ma Pharmacie de Famille : https://www.mapharmaciedefamille.fr/

 

Hoche Avocats conseille les actionnaires de Sagitta Pharma dans le cadre de l’acquisition d’une participation majoritaire par Isatis Capital

Hoche Avocats conseille les actionnaires de Sagitta Pharma dans le cadre de l’acquisition d’une participation majoritaire par Isatis Capital, aux côtés de l’équipe dirigeante et de BNP Paribas Développement. Fondé en 2009 par deux frères pharmaciens, Thomas et Jérôme Brunet, le groupe Sagitta Pharma, implanté à Tours, s’est rapidement positionné comme un acteur disruptif de la distribution de médicaments et produits de santé au cœur de l’écosystème officinal, notamment grâce à « La Centrale Pharma », première centrale d’achat pharmaceutique de France. Accompagnée depuis 2016 par A Plus Finance et BNP Paribas Développement, le groupe a développé un outil unique à destination des officines indépendantes et des groupements de pharmacies, permettant de couvrir l’intégralité de la distribution des médicaments remboursés et non remboursés. Fort d’un chiffre d’affaires de plus de 55 M€, le groupe Sagitta Pharma présente sur les cinq dernières années une solide croissance annuelle à deux chiffres. L’entrée d’Isatis Capital aux côtés de Jérôme Brunet, ainsi que celle des managers clés et le réinvestissement de BNP Paribas Développement, permettra au groupe d’accélérer son développement tant par croissance organique avec notamment l’ouverture de nouveaux territoires de répartition, que par croissances externes avec plusieurs pistes d’acquisition à l’étude.

Source : le monde du droit.

 

AGENDA

 

Visioconférence de l’USPO – dimanche 2 mai à 10h

Vaccins Janssen, Moderna, Pfizer…Gilles Bonnefond et Pierre-Olivier Variot répondront à toutes vos questions sur l’actualité de la pharmacie.

Connexion sur : https://attendee.gotowebinar.com/register/340018887905767952