Actualités du 1 au 18 août 2022

ACTUALITÉS PHARMACEUTIQUES

 

Des capteurs de glucose détournés par des influenceurs : les malades du diabète en colère

Plusieurs influenceurs utiliseraient des capteurs de glucose, un dispositif médical destiné aux personnes diabétiques, pour contrôler leur consommation de sucre et perdre du poids. Une tendance qui suscite la colère des malades. « Le risque, c’est de banaliser la maladie » a expliqué à BFMTV le vice-président en charge du plaidoyer de la Fédération française des diabétiques (FFD).

Lien vers l’article : https://www.ouest-france.fr/sante/des-capteurs-de-glucose-detournes-par-des-influenceurs-les-malades-du-diabete-en-colere-7857488

 

Avèneland : le monde d’Avène dans le métavers

Eau thermale Avène, la marque phare de dermo-cosmétique de Pierre Fabre, fait une première incursion dans le métavers. Cela se traduit par un jeu sur la plateforme Roblox. Si Procter & Gamble, via Mr Propre, a choisi de faire du métavers un outil de vente, Avène a choisi d’en faire un outil pédagogique pour sensibiliser les internautes, et en particulier, les jeunes générations aux problèmes de peau. « Tout ce qui touche à notre pédagogie dermatologique a vocation à s’incarner dans le métavers. Les bonnes pratiques déjà en usage dans les ateliers mis en place à la Station thermale Avène pourront être transposées dans Avèneland et inversement, les expériences développées dans Avèneland pourront servir d’outils pédagogiques pour les adolescents en cure à la station thermale », explique Anne-Laure Nguyen Huy Lai, directrice générale d’Eau Thermale Avène. La marque a choisi de rappeler l’importance de se protéger de certaines lumières comme les rayons du soleil ou la lumière bleue. Elle a imaginé un jeu autour de cette thématique : une course contre la montre pour échapper aux dangers de la lumière bleue baptisée Bluelight Challenge. Avène est en train de développer une deuxième « expérience » autour de l’acné. « On travaille avec beaucoup d’humilité pour créer du lien avec la Gen Z », conclut Anne-Laure Nguyen Huy Lai.

Source : LSA.

 

Déontologie – Attention aux jeux concours sur la page Facebook de l’officine

Le Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens (CROP) de Nouvelle Aquitaine s’est prononcé sur l’organisation d’un jeu concours sur la page Facebook de l’officine. L’Ordre des pharmaciens estime que le jeu-concours, par sa nature, s’adressant à tout public, constitue un procédé de sollicitation de clientèle. Il n’est ni conforme à la dignité de la profession, ni susceptible d’être organisé avec tact et mesure. Ce type d’action de communication constitue ainsi un manquement déontologique et est répréhensible.

Sources : USPO, le quotidien du pharmacien.

Pour en savoir plus : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/justice/jeux-concours-sur-la-page-facebook-de-la-pharmacie-attention-aux-sanctions?xtor=EPR-1-%5BNL_editionnumerique%5D-%5B20220803%5D&utm_content=20220803&utm_campaign=NL_editionnumerique&utm_medium=newsletter&utm_source=qph

 

Variole du singe : l’Organisation mondiale de la santé modifie le nom des variants de la maladie

Les variants étaient initialement nommés par des régions africaines. Jugés stigmatisants, ils sont désormais remplacés par des chiffres romains. « Un consensus a été atteint pour désigner l’ancien variant du Bassin du Congo (Afrique centrale) comme le variant un (I) et l’ancien variant d’Afrique de l’Ouest comme le variant deux (II) », a précisé l’OMS. Dans un communiqué, l’OMS annonce par ailleurs mener un large processus consultatif en ligne pour changer le nom de la maladie. En effet, il est jugé trompeur et discriminatoire, puisque le virus n’est pas lié uniquement aux singes, puisqu’il a été mis en évidence chez de nombreux animaux et en particulier chez les rongeurs.

Source : francetvinfo.fr.

 

Covid-19 : les vaccins sont « sans danger » pour les femmes enceintes, selon cette vaste étude

Selon l’ANSM, les femmes enceintes atteintes du Covid « ont plus de risques que la population générale de développer une forme grave de la maladie ». Alors que le second rappel contre le Covid-19 a été élargi aux femmes enceintes fin juillet, une large étude confirme que les vaccins à ARN messager ne représentent pas de risque durant la grossesse. Les résultats des travaux menés par le Canadian National Vaccine Safety (CANVAS) sur 200 000 femmes enceintes vaccinées ont été publiés, ce jeudi 11 août dans la revue scientifique The Lancet. Selon les résultats de l’étude, une semaine après avoir été vaccinées avec Pfizer ou Moderna, les femmes enceintes n’ont pas fait plus de fausse couche ou accouché d’un enfant mort-né que les femmes enceintes non-vaccinées. Elles n’ont pas fait plus d’arrêt maladie, vu surgir un nouveau problème de santé ou constaté l’aggravation d’un problème médical ultérieur à la vaccination. Suffisant pour convaincre les femmes enceintes récalcitrantes de se faire vacciner ? Au début de l’année, 30 % des femmes enceintes n’étaient pas vaccinées contre le Covid en France. « Les femmes enceintes ayant contracté la Covid-19 ont plus de risques que la population générale de développer une forme grave de la maladie, d’être admises en réanimation et de nécessiter une assistance respiratoire », indique l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur son site. Selon l’ANSM, « elles ont quatre fois plus de risques d’être admises en soins intensifs que les femmes du même âge qui ne sont pas enceintes », d’autant plus que « ce risque augmente au fil de la grossesse ».

Source : huffington post.

 

Les antivax se payent des pubs à Toulouse, l’Ordre des médecins saisit le préfet de Haute-Garonne

A Toulouse, des antivax ont lancé une campagne publicitaire contre les vaccins de la Covid, signée par un « conseil scientifique indépendant », groupe d’experts autoproclamés. Le message se veut clairement alarmiste sur l’innocuité des vaccins contre le Covid pour les enfants. Le président du Conseil départemental de Haute-Garonne assure avoir saisi le préfet sur cette affaire.

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/les-antivax-se-payent-des-pubs-toulouse-lordre-des-medecins-saisit-le-prefet-de-haute-garonne

 

Décès de Patrice Devillers, président-fondateur de l’USPO

L’USPO a annoncé la disparition de Patrice Devillers à l’origine du syndicat il y a 22 ans. Patrice Devillers, diplômé de la faculté de Lille et pharmacien titulaire à St-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais), est décédé le 29 juillet, à l’âge de 70 ans. Jusqu’en 2011, date à laquelle il a passé la main à Gilles Bonnefond, il a présidé ce syndicat qu’il avait contribué à créer dix ans plus tôt. C’est en effet en 2000 que ce titulaire à Saint-Pol-sur-Ternoise, alors coprésident du syndicat du Pas-de-Calais, a décidé de créer « une nouvelle union syndicale nationale libre, solidaire et prospective : l’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine – USPO ».

Source : le quotidien du pharmacien.

 

Sanofi : la série noire continue pour le géant pharmaceutique français

Le géant pharmaceutique, dont l’image avait déjà souffert de ses difficultés à développer un vaccin anti-Covid, a annoncé arrêter le développement clinique de l’amcenestrant, molécule destinée à lutter contre certains cancers avancés du sein.

Lien vers l’article : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/sanofi-la-serie-noire-continue-pour-le-geant-pharmaceutique-francais_2178693.html

 

Paul, étudiant en pharmacie : « Ça me rend fou toutes ces possibilités de métiers »

Ce n’était pourtant pas la carrière qu’il s’était fixée initialement mais après trois années d’études, Paul est sûr de son choix : c’est bien la pharmacie qui lui correspond le mieux. Loin des préjugés, il raconte comment les médicaments sont devenus, pour lui, si passionnants.

Lien vers l’article : https://www.letudiant.fr/etudes/medecine-sante/paul-etudiant-en-pharmacie-ca-me-rend-fou-toutes-ces-possibilites-de-metiers.html

 

Elles se déguisent en super-héroïnes pour recruter dans leur pharmacie en Bigorre

La pharmacie de Castelnau-Rivière-Basse, dans les Hautes-Pyrénées, a partagé une drôle d’annonce de recrutement ce dimanche 14 août. Les quatre membres de l’équipe se sont déguisées en super-héroïnes et posent devant l’officine. Une manière d’inciter préparateurs ou apprentis à postuler.

Lien vers l’article : https://www.francebleu.fr/infos/insolite/elles-se-deguisent-en-super-heroines-pour-recruter-dans-leur-pharmacie-en-bigorre-1660664369

 

Amazon épinglé pour avoir vendu des traitements qui ne sont pas en vente libre

Amazon proposait sur sa plateforme de vente en ligne des produits, censés éliminer des grains de beauté ou des acrochordons, qui ne sont pas en vente libre. Une pratique qui a valu au géant du e-commerce un avertissement de la part de l’Agence américaine du médicament (FDA).

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/politique-de-sante/amazon-epingle-pour-avoir-vendu-des-traitements-qui-ne-sont-pas-en-vente-libre

 

Les sages-femmes autorisées à vacciner presque tous les mineurs

Les sages-femmes pourront désormais vacciner presque tous les mineurs, alors que leurs prérogatives étaient jusqu’alors essentiellement réduites aux femmes enceintes et nouveau-nés, selon un arrêté paru ce 18 août au Journal Officiel.

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/les-sages-femmes-autorisees-vacciner-presque-tous-les-mineurs?xtor=EPR-1-%5BNL_editionnumerique%5D-%5B20220818%5D&utm_content=20220818&utm_campaign=NL_editionnumerique&utm_medium=newsletter&utm_source=qdm

 

CHIFFRES

 

Depuis le 1er août 2022, la présentation d’un passe sanitaire (test négatif de moins de 24 heures, justificatif de statut vaccinal ou certification de rétablissement ou de contre-indication) ne peut plus être exigée pour l’accès aux établissements et services de santé et médico-sociaux, que ce soit pour les patients ou pour leurs accompagnants / visiteurs. La Première ministre pourra exiger la présentation d’un résultat de test virologique négatif aux frontières en cas d’apparition et circulation d’un nouveau variant. Source : USPO.

 

Le 1 er août 2022 marque également la fin de l’obligation générale du port du masque encore valable dans certains lieux publics tels que les établissements de santé. Néanmoins, un arrêté permet aux directeurs de ces établissements d’imposer, s’ils l’estiment nécessaire, le port du masque au sein leur établissement. Les pharmaciens titulaires peuvent donc toujours le rendre obligatoire dans leur officine. Enfin, le port du masque pourra être de nouveau imposé par le Ministre de la Santé en cas de menace sanitaire grave. Source : USPO.

 

Dans le cadre du projet de budget rectificatif pour 2022, le Sénat a voté 20 millions d’euros de crédits pour préparer la mise en place d’une carte Vitale biométrique dès cet automne. Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/politique-de-sante/les-senateurs-favorables-au-lancement-de-la-carte-vitale-biometrique?xtor=EPR-1-%5BNL_editionnumerique%5D-%5B20220803%5D&utm_content=20220803&utm_campaign=NL_editionnumerique&utm_mediu

 

Promise par Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, la grande conférence sur la santé, dont le nom officiel n’a pas encore été défini, va s’ouvrir en septembre par une phase citoyenne, sous une forme numérique et avec de « grands débats » organisés par les élus locaux, rapporte Le Monde. Le ministre de la Santé, François Braun, a annoncé la formation d’un « comité des sages » de quatre personnes pour superviser les échanges. Une promesse « éthique » pour le ministre, qui estime que « si on ne redonne pas du sens au métier, on va pouvoir faire des pansements, mais on ne soignera pas le fond du problème ».

 

64 % des applications de « e-santé » n’auraient pas réalisé d’étude clinique pour démontrer leur efficacité, selon une récente étude publiée dans le Journal of Medical Internet Research, rapportée par Le Figaro.

 

Sida : un quatrième patient guéri grâce à une greffe de moelle osseuse. Un homme âgé de 66 ans vient de guérir du VIH. Lien vers l’article : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/40173-Sida-patient-gueri-grace-greffe-moelle-osseuse

 

Suite à un arrêté publié dans le « Journal officiel » le samedi 30 juillet, les tests de détection du monkeypox seront bien pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

 

1,5 million de doses du vaccin contre la variole du singe ont été commandées par la France au laboratoire danois Bavarian Nordic. La majorité des doses sera livrée en 2023.

 

Cinq pharmacies sont autorisées à vacciner contre la variole du singe à partir d’aujourd’hui en France, a indiqué le ministère de la Santé le 8 août 2022. Il s’agit d’une expérimentation menée dans des officines de Lille, Paris, Marseille et Fréjus. Un arrêté publié au Journal officiel du 9 août officialise le début d’une expérimentation qui va durer deux semaines, et qui vise à déterminer s’il est pertinent d’étendre la campagne de vaccination en pharmacie d’officine. Les pharmaciens pourront « facturer un montant de 9,61 euros pour la prescription et l’administration de l’un de ces vaccins. Ce montant (étant) intégralement pris en charge par l’assurance maladie obligatoire », précise l’arrêté. Les pharmacies expérimentatrices ont anticipé l’ajout de créneaux de vaccinations sur Doctolib la semaine dernière. Ceux-ci ont été remplis en moins de 48 heures. Pour en savoir plus : https://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Champs-d-activites/Vaccination-contre-la-variole-du-singe

 

Des traces du virus de la variole du singe ont été détectées après 15 jours sur des objets et des surfaces domestiques, selon une étude.

Lien vers l’article : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/40340-Variole-singe-temps-virus-peut-il-survivre-surfaces

 

Le Sénat a adopté un projet de loi sanitaire validé par les députés. Ce texte a abrogé depuis le lundi 1er août, l’état d’urgence sanitaire. Les dispositifs de suivi de l’épidémie SI-DEP et Contact covid survivent jusqu’en 2023.

 

Moins de cas positifs, moins d’hospitalisations, y compris en soins critiques, moins de décès…La septième vague de Covid-19 continue de refluer en France. Dans le même temps, le nombre de tests Covid RT-PCR et antigéniques baisse sensiblement (-30 % par rapport à la semaine précédente). Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/politique-de-sante/le-nombre-de-tests-baisse-de-30-en-une-semaine#:~:text=Moins%20de%20cas%20positifs%2C%20moins,de%20tests%20Covid%20baisse%20sensiblement

 

L’ARS d’Auvergne-Rhône-Alpes appelle 56.000 jeunes de 16 à 24 ans à se faire vacciner contre la méningite, après une douzaine de cas ayant fait un mort et deux personnes dans un état grave. Les parents de bébés de moins de 2 ans sont aussi invités à se rapprocher de leurs médecins. Au total, 115 communes autour de Chambéry et 90 autres dans l’Est lyonnais sont concernées par l’alerte. L’ARS appelle aussi à prévenir immédiatement les urgences en cas de purpura et d’apparition de taches rouges ou violette.

 

2 624,78 : c’est le coût moyen, en euros, de la rentrée pour un étudiant en pharmacie, selon les calculs de l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (Anepf), qui note une hausse de 6,24 % par rapport à 2019.

 

Le montant du SMIC a fait l’objet d’une nouvelle revalorisation au 1er août 2022 à hauteur de 2,01%, faisant évoluer son montant brut mensuel de 1645,58 € à 1678,98 €. Pour rappel, l’USPO avait recommandé une application au 1er juillet 2022 à l’ensemble de ses adhérents de la revalorisation de 3 % signée en juin dernier. Les salariés des officines adhérentes à l’USPO verront donc leur rémunération s’ajuster jusqu’au coefficient 160. En revanche, cette nouvelle augmentation du SMIC au 1er août impacte la grille en vigueur jusqu’au coefficient 230.

 

« Les supermarchés ont gagné la bataille de l’imaginaire »

Dans un entretien au « Monde », le sondeur Jérôme Fourquet et le communicant Raphaël Llorca expliquent qu’en se mettant systématiquement du côté du peuple, la grande distribution a su s’imposer dans l’esprit des consommateurs. En 1970, on comptait en France 1 800 supermarchés et 200 hypers. Il y en a aujourd’hui respectivement 10 000 et 2 000. En termes d’emploi, Intermarché, Leclerc, Carrefour, Auchan et Système U pèsent plus lourd qu’Airbus, TotalEnergies et Renault réunis. Les magasins du seul Intermarché font travailler 150 000 salariés, et le chiffre d’affaires généré par les adhérents Leclerc, avec 48 milliards d’euros, approche le budget de l’éducation nationale. Source : le Monde.

 

EQUASENS continue à performer en ce premier semestre 2022 avec une très belle croissance de 10,3% de son chiffre d’affaires ressorti à 103,57 millions. La tendance a été soutenue par la capacité d’investissements des pharmaciens qui s’est améliorée en 2021 mais aussi par les prémices des effets positifs du Ségur dans les couloirs médicaux et médico-sociaux. Lien vers l’article : https://www.lalettredelabourse.fr/actualites/2022/08/17/denis-supplisson-directeur-general-dequasens-le-groupe-va-maintenir-sa-dynamique-de-croissance/

 

En France, il manque 15.000 vendeurs en pharmacie et pharmaciens. Un manque d’effectifs qui s’est accentué avec la crise sanitaire. Dans les Ardennes, cela fait plus d’un an que Fabrice Camaïoni cherche à recruter un vendeur en pharmacie et un pharmacien. Selon le pharmacien, depuis le début de la crise, les jeunes sont plus regardants sur les conditions de travail. Lien vers l’article : https://www.europe1.fr/sante/penurie-de-personnel-les-officines-peinent-a-recruter-des-pharmaciens-et-des-vendeurs-4128723

 

Une augmentation de plus de 90 % pour les couches de la marque Pampers (entre janvier 2020 et juillet 2022), une hausse de près de 70 % pour le complément alimentaire Bion3, des tarifs de 10 à 30 % supérieurs pour plusieurs marques de laits infantiles, + 9,7 % pour le dentifrice Fluocaril, le prix de certaines références comme l’Actisoufre ou le Coquelusédal également en hausse (respectivement + 12,8 % et + 6,8 %) … Ces chiffres, tirés d’un comparatif effectué par le journal « Le Parisien », confirment un sentiment partagé par de nombreux pharmaciens. Selon l’INSEE, la hausse générale des prix à la consommation a atteint 6,1 % en juillet. Source : le quotidien du pharmacien.

 

« Depuis deux mois, 80% des 320 labos avec lesquels je travaille ont réévalué leurs prix catalogue, le plus souvent de 7 à 15% », déclare au Parisien Audrey Lecoq, la fondatrice de la plateforme de produits pharmaceutiques Pharmazon. La plateforme Pharmazon achète aux industriels des produits de parapharmacie et des médicaments dans le but de les revendre ensuite aux pharmaciens. Depuis le début de l’année 2022, la plateforme constate des hausses de prix. Mais pour Audrey Lecoq, celles-ci sont effectuées « le plus souvent sans explication précise ».

 

Trois pharmacies Filieris (ex-Carmi), dédiées aux affiliés au régime minier, vont devoir baisser le rideau dès le 1er octobre. Aujourd’hui, il ne reste plus que 15 pharmacies réservées aux affiliés du régime minier dans la région des Hauts-de-France contre 32 en 2011. Ailleurs en France, il ne reste que 10 officines Filieris (en Saône-et-Loire, dans le Gard et dans le Tarn notamment). Source : le quotidien du pharmacien.

 

En 2021, le marché des médicaments remboursables délivrés en officine a atteint des sommets, selon le rapport annuel de la commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS), publié début juillet. En effet, le chiffre d’affaires hors taxe (CAHT*) de ces produits a été, l’an passé, de 21,1 milliards d’euros, en hausse de 8,4 % par rapport à 2020. La commission constate ainsi « un taux de croissance bien supérieur à celui des années précédentes », qui tournaient autour de 3 % en 2018 et en 2019.

 

Selon une étude française repérée par « Le Figaro.fr », près des deux tiers des applications mobiles de santé sont mises sur le marché alors qu’aucune étude clinique démontrant leur efficacité n’a été réalisée en amont. Source : le quotidien du pharmacien.

 

Walmart, Walgreens et CVS ont été condamnés à verser plus de 650 millions de dollars à deux comtés de l’État de l’Ohio, dans le nord des États-Unis, pour leur rôle dans la crise des opiacés.

 

Dès le mois prochain, neuf pharmacies de Bâle, une ville suisse à quelques kilomètres de la frontière française, vont vendre du cannabis à des fins non médicales, dans le cadre d’un essai pilote. Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/politique-de-sante/du-cannabis-recreatif-prochainement-en-vente-en-pharmacie?xtor=EPR-1-%5BNL_infodujour%5D-%5B20220818%5D&utm_content=20220818&utm_campaign=NL_infodujour&utm_medium=newsletter&utm_source=qph

 

Pour la première fois depuis septembre 2020, le nombre de tests Covid hebdomadaires (antigéniques et RT-PCR) est passé sous la barre du million, selon les chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).

 

La moitié de la population des pays pauvres a désormais reçu deux doses de vaccin contre le Covid-19, a annoncé l’alliance internationale Gavi, se félicitant des progrès accomplis pour surmonter les inégalités dans l’accès à la vaccination.

 

GROUPEMENT

 

Les nouveaux défis de la pharmacie d’officine : entretien avec Guillaume Paquin– Docteur en pharmacie et Président d’Objectif Pharma

Extraits : « Être connecté avec ses clients de façon quasi instantanée ; sur les réseaux sociaux, avis google, dépôt d’ordonnance sur le site… Le groupement aide le pharmacien à gérer ce nouveau monde virtuel. La pharmacie de demain se doit d’être digitale, les nouveaux usages, les enjeux de e-santé sont autant de paramètres nouveaux qui dessinent sous nos yeux l’avenir. Offrir aussi des perspectives de développement entrepreneurial sur-mesure doit être l’objectif des groupements de pharmaciens. Il faut parier sur l’intelligence collective ! ».

Lien vers l’article : https://www.entreprendre.fr/les-nouveaux-defis-de-la-pharmacie-dofficine/

 

NOMINATION

 

Audrey Derveloy prend la tête de Sanofi France

Audrey Derveloy, docteure en médecine, était jusqu’à présent chez Novartis. Elle a commencé sa carrière au sein des Hôpitaux publics de Paris. Elle a ensuite été chercheuse au Centre de recherche Pasteur de l’Université de

Hong Kong. Elle a ensuite rejoint Pfizer en France aux affaires médicales, puis Novartis-France, où elle a notamment été responsable de la franchise ophtalmologie. Depuis janvier 2020, elle était à la tête de Novartis en Irlande.

Lien vers l’article : https://www.challenges.fr/entreprise/medicaments-audrey-derveloy-prend-la-tete-de-sanofi-france_822930

 

AILLEURS

 

L’Écosse montre la voie en offrant un accès gratuit aux protections périodiques

Une loi instaurant la gratuité des serviettes hygiéniques et tampons est entrée en vigueur le 15 août dans le pays. Une mesure qui pourrait bientôt faire des émules. Les protections périodiques seront désormais disponibles « dans les bibliothèques, les piscines, les gymnases publics, les mairies et autres bâtiments des collectivités, les pharmacies, ainsi que chez les médecins ». Une réponse aux difficultés d’accès aux serviettes et aux tampons de certaines personnes en situation de précarité et qui souffrent de problèmes de santé.

Lien vers l’article : https://www.courrierinternational.com/article/sante-publique-l-ecosse-montre-la-voie-en-offrant-un-acces-gratuit-aux-protections-periodiques

 

Le petit-fils de Jean Coutu reprend les rênes du Groupe Jean Coutu

Dès le 26 septembre, le Groupe Jean Coutu n’aura pour nouveau patron nul autre que Jean-Michel Coutu, le petit-fils de Jean Coutu. L’actuel président du Groupe Jean Coutu, Alain Champagne, va quitter ses fonctions pour présider une autre compagnie dans un secteur différent. M. Champagne avait hérité, en 2019, du mandat de superviser la fusion entre Metro et Jean-Coutu, après l’acquisition de la chaîne de pharmacies par le géant de l’alimentation en 2018.

Lien vers l’article : https://www.journaldemontreal.com/2022/08/16/le-petit-fils-de-jean-coutu-reprend-les-renes-du-groupe-jean-coutu-1