Actualités du 8 au 16 juillet 2021

ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

 

Collecte et exploitation des données officinales : l’Autorité de la concurrence mène l’enquête

L’Autorité de la concurrence a annoncé avoir lancé une enquête dans le secteur de la collecte et de l’exploitation des données d’officines de pharmacie. Pour cela, elle a procédé à des visites et saisies inopinées « auprès de trois entreprises et une organisation professionnelle ». La procédure, qui débute tout juste, va demander plusieurs mois d’instruction.

Lien vers le communiqué de presse :

https://www.autoritedelaconcurrence.fr/fr/article/operations-de-visite-et-saisie-dans-le-secteur-de-la-collecte-et-de-lexploitation-des

 

Autotests – Evolution des modalités

L’arrêté du 9 juillet 2021, fait évoluer la doctrine relative aux autotests COVID. Il autorise l’utilisation des autotests à partir de 3 ans. Les personnes réalisant ces autotests doivent être asymptomatiques. Il est désormais possible pour un certain nombre de structures (liste en annexe de l’arrêté) d’acheter des autotests et de les faire sous supervision d’une personne préalablement formée. Ces autotests sont à usage interne à la structure et l’acte doit être réalisé avec l’accompagnement d’une personne préalablement formée selon les modalités précisées par l’arrêté du 8 juillet 2021 afin d’assurer la qualité et sécurité de ce dernier. Les officines sont autorisées à vendre des autotests aux entreprises de moins de 50 salariés et dans la limite de cinq autotests par salarié et par mois.

Source : USPO.

Lien vers l’arrêté : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043776706

 

Tests Antigéniques COVID19 – Modalités pour les lieux festifs

Un arrêté du 8 juillet 2021 fixe les modalités de recours aux tests antigéniques du Covid-19 proposés sur place par les discothèques et autres lieux festifs. Le représentant légal de l’événement peut organiser des dépistages individuels et installer un barnum à l’entrée, sous réserve de déclaration auprès du représentant de l’Etat dans son département ou du directeur général de l’agence régionale de santé. Les pharmaciens et, sous leur responsabilité, les étudiants et préparateurs en pharmacie sont habilités à réaliser ces tests sur place. Cet arrêté notifie que le pharmacien titulaire de la CPS doit être présent sur place pour valider les diagnostics et que les résultats doivent être renseignés sur la plateforme Si-DEP le jour même. Les tests à l’entrée des discothèques sont pris en charge par l’assurance maladie dans les mêmes conditions que lorsqu’ils sont réalisés à l’officine. Les tests proposés sur le lieu des autres événements festifs tel que les festivals ou concerts sont à la charge des organisateurs ou des patients.

Lien vers l’arrêté : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043771854

 

Avant vaccination, le test sérologique rémunéré 2,50 euros

Désormais préconisée avant la primovaccination pour savoir si une ou deux doses vaccinales sont nécessaires, la pratique du test sérologique par le pharmacien est rémunérée 2,50 euros. Par ailleurs, il est désormais demandé aux pharmaciens de fournir les professionnels de santé qui vaccinent gratuitement en tests sérologiques qu’ils facturent ensuite à l’assurance-maladie. Un modèle déjà éprouvé pour les masques. Un arrêté publié au « Journal officiel » entérine la rémunération de la vaccination dont le montant évolue si un test sérologique est pratiqué avant l’injection de la première dose. Ainsi, pour les pharmaciens libéraux, la rémunération de l’acte d’injection, de 7,90 euros lorsqu’il est réalisé à l’officine, passe à 10,40 euros en cas de test sérologique préalable. De même, lorsque le pharmacien pratique l’injection « dans un cadre collectif et hors des conditions habituelles d’exercice », la rémunération de 6,30 euros passe à 8,80 euros en cas de test prévaccinal. Soit une rémunération de 2,50 euros pour la réalisation du test dans tous les cas. À la rémunération de l’acte s’ajoute le remboursement du dispositif médical par l’assurance-maladie, qui peut être facturé à un prix maximum de 5,52 euros TTC. Par ailleurs, l’arrêté paru impose aux pharmaciens la délivrance gratuite de ces TROD sérologiques aux médecins et professionnels habilités à vacciner contre le Covid-19, sur présentation d’un justificatif de la qualité du professionnel. Une procédure déjà éprouvée avec les masques. Dans ce cadre, le pharmacien facture à l’assurance-maladie un prix maximum de 6,02 euros TTC par test délivré.

Lien vers l’arrêté : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043767971

 

Création d’un traitement de données relatif aux autotests de dépistage du Covid-19

Un décret publié fin juin au Journal officiel et entré en vigueur dimanche autorise la création d’un traitement de données relatifs aux autotests de dépistage du Covid-19, appelé Portail autotest Covid-19.

Lien vers l’article : https://www.ticsante.com/story.php?story=5763

 

Elsan et Livi imaginent « une nouvelle offre de soins » alliant des consultations en présentiel et de la téléconsultation

Le groupe d’hospitalisation privée Elsan et l’entreprise de télémédecine Livi ont annoncé le 5 juillet un partenariat axé autour d’une « nouvelle offre de soins primaires », combinant « une relation physique et digitale entre les patients et les médecins » pour renforcer l’accès aux soins dans les territoires.

Lien vers l’article : https://www.ticsante.com/story.php?story=5765

 

Le GHT de Maine-et-Loire propose un outil de communication avec les officines pour la continuité de la prise en charge médicamenteuse

Les pharmaciens du groupement hospitalier de territoire de Maine-et-Loire (GHT 49) ont ouvert mi-juin à tous les pharmaciens d’officine du département volontaires le dispositif « Partage » pour améliorer la prise en charge médicamenteuse des patients dans leur parcours de soins ville-hôpital.

Lien vers l’article : https://www.ticsante.com/story.php?story=5767

 

Covid-19 : les préparateurs peuvent vacciner… mais pas en pharmacie

De nouvelles professions sont désormais autorisées à vacciner contre le Covid-19. Parmi elles, les préparateurs en pharmacie, qui devront avoir suivi une formation spécifique et ne pourront vacciner que « sous la responsabilité d’un médecin ».

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/politique-de-sante/covid-19-les-preparateurs-peuvent-vacciner-mais-pas-en-pharmacie

 

Pancréas artificiel : bagarre entre pharmaciens et prestataires autour du dispositif Diabeloop

L’accord signé entre les pharmaciens et le Comité économique des produits de santé (CEPS) sur l’accompagnement des patients qui vont bénéficier de l’innovation française Diabeloop, un pancréas artificiel permettant la délivrance automatique et adaptée de l’insuline, provoque la colère des prestataires de soins à domicile (PSAD). Pour l’USPO, qui a travaillé trois années sur ce dossier, le pharmacien a, au contraire, toute sa place dans ce dispositif d’accompagnement. L’offre, appelée à se déployer d’ici à la rentrée, va valoriser le travail du pharmacien à hauteur d’environ 1 000 euros la première année, puis à 500 euros minimum par an par la suite, en fonction des entretiens réalisés avec le patient. Concrètement, le patient qui se voit prescrire le système Diabeloop par le médecin de son centre de référence a désormais le choix de confier son ordonnance à un PSAD ou à un pharmacien. Dès que le patient choisit l’officine, TIMKL envoie une infirmière pour former l’équipe officinale in situ, elle-même formée par Diabeloop, qui pourra ensuite intervenir à la demande de la pharmacie si besoin.

Source : le quotidien du pharmacien.

 

« Une arrivée pour un départ » : une proposition de loi en faveur de la régulation de l’installation des médecins

La crise sanitaire a occulté le débat mais il a tôt fait de ressurgir : un groupe de 65 sénateurs, emmenés par le républicain Stéphane Sautarel, ont signé une proposition de loi prévoyant le lancement pour trois ans d’une expérimentation de conventionnement sélectif des médecins et le rallongement de l’internat de médecine générale d’une 4e année faite de « stage territorial », en relative autonomie.

Lien vers l’article : https://www.egora.fr/actus-pro/demographie-medicale/67482-une-arrivee-pour-un-depart-une-proposition-de-loi-en-faveur-de

 

Vaccination obligatoire contre la Covid-19 et pass sanitaire élargi : la Pharmacie d’officine devrait finalement être concernée !

En l’état actuel de l’avant-projet de loi, l’obligation d’être immunisé contre la covid-19 concernerait :

« Les professionnels de santé mentionnés à la quatrième partie du code de la santé publique » : cette formulation vise notamment les pharmaciens (titulaires comme adjoints) ainsi que les préparateurs en pharmacie. « Les élèves et étudiants exerçant avec eux » : semblent ici concernés les élèves préparateurs (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) ainsi que les étudiants en pharmacie, que ce soit dans le cadre d’un stage ou d’un contrat de travail d’aide en officine ou de remplacement d’un pharmacien. « Les autres personnes exerçant avec eux » : cette formulation générale pourrait concerner tous les autres membres de l’équipe officinale : personnel de nettoyage, vendeur, rayonniste… cela reste à confirmer.

Lien vers l’article : http://www.fspf.fr/fspf-services/breves/derniere-minute-vaccination-obligatoire-contre-covid-19-pass-sanitaire-elargi

 

Pas de jeux concours pour Doc Morris

Dans un jugement récent, la Cour de justice de l’Union européenne autorise les États membres à interdire les jeux concours organisés par la pharmacie en ligne néerlandaise dans le cadre d’achats de médicaments prescrits.

Lien vers l’article : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/pas-de-jeux-concours-pour-doc-morris

 

CHIFFRES

 

Les tests de détection de la Covid seront rendus payants à l’automne 2021. Source/ discours d’Emmanuel Macron.

 

Dans le JDD, une centaine de médecins ont demandé au gouvernement de rendre la vaccination obligatoire pour les soignants et les personnels en Ehpad «avant le début du mois de septembre». Parmi les signatures figurent des personnalités rendues célèbres par la crise du Covid, comme les infectiologues Karine Lacombe et Gilles Pialoux, mais aussi l’ancien président de l’Académie de pharmacie François Chast et l’ancien directeur de Santé publique France François Bourdillon.

 

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a dénoncé officiellement la tacite reconduction de la convention pharmaceutique dans un courrier daté du 6 juin 2021.Une période de négociation va donc s’ouvrir, d’au moins 6 mois (eux-mêmes renouvelables 6 mois en cas de désaccord).

 

La survie à 5 ans dépasse ou avoisine les 90 % pour les cancers de la thyroïde, de la prostate, de la peau (mélanome), du testicule et du sein. A l’opposé, le pronostic reste très défavorable pour le mésothéliome, le cancer du pancréas, de l’œsophage, du foie et du poumon, pour lesquels le taux de survie à 5 ans est inférieur ou égal à 20 %. On note pour presque tous les cancers une proportion plus importante de pronostics favorables chez la femme que chez l’homme. Deux explications au moins sont avancées : une plus grande sensibilisation des femmes à la prévention et au dépistage, entraînant un diagnostic plus précoce ; et une différence d’exposition aux facteurs de risque que sont notamment l’alcool et le tabac. Source : étude conjointe de l’Institut national du cancer, de Santé Publique France, du réseau Francim des registres des cancers et du service de biostatistique des Hospices Civils de Lyon.

 

La potentielle acquisition d’OCP, leader du marché de la répartition en France (31,07 % de parts de marché -pdm- au 31 décembre 2020, source : Gers), permettrait à Phoenix France (8,66 % de pdm) de consolider sa présence sur le deuxième marché européen en valeur.

Suite à des difficultés de traçabilité et de matériovigilance sur des produits défectueux, l’utilisation de codes LPP individuels est obligatoire depuis le 1er juillet 2021. Il n’est désormais plus possible d’utiliser les codes LPP génériques à 7 chiffres (commençant par un chiffre <6) pour facturer.

Le DGS-Urgent 67 fixe les modalités de commandes pour les semaines du 12 et du 19 juillet. Attention, à compter de cette semaine et chaque semaine jusqu’à fin août, les pharmaciens peuvent passer commande du lundi matin jusqu’au mardi à 12h (et non plus mardi 23h).

96 % des Français qui ont contracté le variant delta de la Covid avec des symptômes la semaine dernière n’étaient pas vaccinés, a indiqué hier le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui citait les chiffres d’une première étude statistique de la Drees.

Sur la semaine du 28 juin au 4 juillet, « seuls 6 % » des nouveaux cas de Covid-19 recensés en France concernent des personnes complètement vaccinées, « alors qu’à la même date, 32 % de l’ensemble de la population française est complètement vaccinée », note la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) dans son bilan du 13 juillet.

Légion d’honneur  du 14 juillet 2021 : Jocelyne Wittevrongel, ancienne présidente de l’Union nationale des professionnels de santé (UNPS), pharmacienne d’officine.

Plus de 3 millions de Français ont réservé depuis lundi une date pour recevoir leur première injection d’un vaccin de la Covid-19, toutes plateformes confondues, révèle Le Parisien. Ainsi, depuis les annonces d’Emmanuel Macron sur le pass sanitaire et la vaccination des soignants, plus de 14% des 22,1 millions de Français de plus de 12 ans qui n’avaient pas encore été vaccinés se sont décidés

L’avant-projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire sera présenté en conseil des ministres le 19 juillet. Il contient l’obligation de présenter un pass sanitaire pour accéder aux salles de cinéma ou de spectacle à compter du 21 juillet, et aux cafés, restaurants et centres commerciaux après le 1er août; une amende de 45.000 € pour les établissements qui n’effectuerons pas les contrôles; l’obligation vaccinale pour les soignants ou les pompiers à partir du 15 septembre et l’isolement des personnes testées positives, qui pourront être contrôlées par la police. Source : La Croix.

Le taux de participation au dépistage du cancer du sein a baissé de façon significative en 2020, à 42,8% (2,5 millions de femmes), contre 45,6% pour la période 2018-2019. Source : egora.

8.875 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés le 14 juillet 2021 en France, un niveau plus vu depuis début juin, selon Santé publique France. Ce chiffre marque en outre un bond, du simple au double, des cas en moins d’une semaine (4.442 cas enregistrés le 8 juillet).

« La vaccination sauve des vies et sera le moyen d’en finir avec la Covid-19″, rappelle le ministre de la Santé, Olivier Véran, en soulignant qu' »en France, dans 30 gros hôpitaux, 100% des patients récemment admis en réanimation ne sont pas vaccinés ».

Le taux de vaccination des personnes âgées en France est important – 80% ont reçu au moins une dose de vaccin – mais encore insuffisant face à un virus qui reprend sa course dans le pays. Les statistiques parlent d’elles-mêmes: les plus de 80 ans non vaccinés présentent un risque de mourir de la maladie plus de douze fois supérieur à celui des personnes âgées de 50 à 59 ans, et 180 fois supérieur à celui des 18-39 ans, selon l’étude statistique OpenSafely. Quelque 20 % de cette population restent donc particulièrement vulnérables, alors que, dans la tranche des 70-79 ans, près de 90% des personnes ont reçu une première dose.

77% des Français sont favorables à une vaccination plus large à l’officine, selon les résultats d’un sondage Ipsos pour Pfizer, rapporté par Le Quotidien du Pharmacien. Ils sont en outre 83% à estimer qu’une extension des compétences vaccinales des pharmaciens est une solution pour améliorer la couverture vaccinale de la population. Une affirmation approuvée par 74% des professionnels de santé.

Par un décret publié au Journal officiel, le Gouvernement autorise finalement certains étudiants de Pass et de LAS à redoubler exceptionnellement. Ils auront jusqu’au 23 août pour déposer leur dossier, selon des conditions précises. 

Lien vers l’article : https://www.egora.fr/etudiants/passlas/67476-reforme-de-la-paces-le-redoublement-exceptionnel-accorde-aux-etudiants-en?nopaging=1

 

DÉPART

 

Bye Bye Jérôme

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, quittera ses fonctions « lorsque son remplaçant sera désigné ». « Il sera appelé à d’autres fonctions, mais demeure aujourd’hui totalement mobilisé sur la gestion de la crise sanitaire qui est sa priorité », précise le ministère de la Santé. Les potentiels candidats à son poste devraient être auditionnés dans les prochains jours.

Lien vers l’article du Figaro : https://www.lefigaro.fr/politique/le-directeur-general-de-la-sante-jerome-salomon-sur-le-depart-20210714

 

GROUPEMENTS

 

Des pharmaciens influenceurs chez Ipharm

Le groupement Ipharm propose à ses 47 adhérents une communication sur mesure, mettant en scène titulaires et collaborateurs sur le mode des influenceurs. Plusieurs outils sont mis à la disposition des officines leur permettant de communiquer de manière digitale avec les patients à l’extérieur et à l’intérieur de l’officine. Après les écrans verticaux des vitrines, deux campagnes de proximité conçue par C-Media (Cegedim) relaient les recommandations du titulaire sur une thématique, sous le titre « Parole d’expert ». La première campagne, en collaboration avec les Laboratoires Gilbert, est dédiée au lait maternisé bio. Parallèlement, les salariés de l’officine sont conviés à s’exprimer au travers de « Parole d’équipe ». Trois autres campagnes produits sont prévues d’ici à la fin de l’année.

Source : le quotidien du pharmacien.

 

Belgique : un groupement d’officines en faillite

C’est un groupement de pharmaciens indépendants, créé sous forme de coopérative, voici cinquante ans. Il a fait aveu de faillite ce jeudi. Il compte une cinquantaine de travailleurs, dans une petite vingtaine d’officines. Les trois curateurs ont décidé de les maintenir ouvertes jusqu’à lundi, de manière à assurer le service à la clientèle, et notamment les préparations magistrales en commande.

Lien vers l’article : https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_un-reseau-liegeois-d-officines-pharmaceutiques-en-faillite?id=10800660