Actualités

Actualités du 19 au 23 février 2024

ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

 

L’assurance-maladie prête à aider les pharmacies des territoires fragiles

Les représentants des pharmacies et de l’Assurance-maladie ont abordé, le 22 février 2024, la situation des officines installées au cœur des territoires fragiles. Si la Cnam se dit prête à débloquer des aides, elle appelle d’abord à définir, par décret, les zones considérées comme fragiles. Or, à ce jour, ce texte n’est pas encore publié et on ne sait pas encore quand il le sera. Parmi les pistes évoquées, apporter une aide financière visant à créer des postes à temps partiel de préparateurs ou d’adjoints dans ces officines. L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) n’y est pas favorable. « Cette solution, nous avons dit à la CNAM que nous n’en voulions pas », affirme le président du syndicat, Pierre-Olivier Variot. Une dernière réunion sous la forme de groupe de travail se tiendra jeudi prochain. Elle sera consacrée à la pertinence de la délivrance, avant une nouvelle séance de négociation multilatérale en vue de l’avenant économique à la convention, prévue le 5 mars.

Lien vers l’article :

https://www.lequotidiendupharmacien.fr/exercice-pro/politique-de-sante/lassurance-maladie-prete-aider-les-pharmacies-des-territoires-fragiles

 

Intervention de Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens sur BFM Business

La présidente revient sur les missions de l’Ordre et également le risque de financiarisation pour la pharmacie qui équivaut à une perte d’indépendance du pharmacien.

Lien vers la vidéo : https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/check-up-sante/check-up-sante-samedi-17-fevrier_VN-202402170301.html

 

lire la suite

DPGS et APSAGIR présents à Pharmagora 2024

 Bonjour,

Nous serons présents à PHARMAGORA / Paris le 9 et 10 mars  STAND G102 pour présenter notre nouvelle fédération APSAGIR aux laboratoires et futurs adhérents désirant être groupés tout en restant INDEPENDANTS et LIBRES de tout fonds de pension qui menacent notre monopole.

Jamais DPGS n’a été aussi fort avec des conditions individuelles et collectives accrues. Notre coopérative place toujours en priorité le pharmacien et lui propose sans imposer ni cotisation abusive ! Communiquez autour de vous et défendez la véritable indépendance professionnelle ! Nous aurons peut-être le plaisir de vous y accueillir 😊 (inscription obligatoire)

Actualités du 12 au 16 février 2024

ACTUALITÉS PHARMACEUTIQUES

 

Frédéric Valletoux à la Santé : les réactions les plus drôles des médecins sur X

Depuis la confirmation par le Gouvernement, ce jeudi 8 février, de la nomination du nouveau ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention, Frédéric Valletoux, les réactions pleuvent sur les réseaux sociaux, et en particulier sur X. Egora a sélectionné les plus “drôles”. Exemple : Bon@Mediapart c’est le moment de faire ta magie, promis si tu fais tomber Valletoux je prends l’abonnement Gold pour 20 ans j’entre au capital je me fais tatouer la moustache d’Edwy sur la fesse droite.

Lien vers l’article : https://www.egora.fr/actus-pro/insolite/84168-frederic-valletoux-a-sante-les-reactions-les-plus-droles-des-medecins-sur-x

 

Frédéric Valletoux : les attentes des pharmaciens

S’il déchaîne moins les passions côté pharmaciens, ceux-ci ne cachent pas pour autant leurs attentes de « réponses concrètes et d’action », après cette période de valse ministérielle – il est en effet le huitième ministre de la Santé nommé par Emmanuel Macron. Pour la FSPF, « les maux dont souffre la pharmacie résonnent particulièrement avec ceux du secteur hospitalier : moyens insuffisants, manque criant d’effectifs, mal-être des professionnels et pénuries de médicaments ». Les pharmaciens, « trop souvent déçus », espèrent des « changements réels » de cette nomination. Reste désormais au nouveau ministre délégué à démontrer qu’il sera sensible et réceptif aux problématiques des soins de ville dont certaines présentent un caractère urgent.

Source : le pharmacien de France.

 

lire la suite

Federgy reçu à Matignon

DPGS GROUPE APSARA heureux d’avoir représenté la profession avec FEDERGY

 

Sensibilisation à la cybersécurité

CYBERSÉCURITÉ : webinaire de sensibilisation
mardi 26 mars 2024 à 12h15

 

 

Dans le cadre de votre activité officinale, les outils numériques que vous utilisez peuvent être la porte d’entrée de cyber-attaques, dont l’enjeu est le recueil ou la collecte de données patients. Vous pouvez être la cible de hackers !

Des bonnes pratiques peuvent éviter de vous faire pirater.

 

>> Plus d’informations et inscription

APSAGIR nouveau logo

DPGS contribue à l’évolution d’APSAGIR Pharmaciens libres et indépendants . Fiers de l’être !

 

Actualités du 5 au 9 février 2024

GOUVERNEMENT ET PARLEMENT

 

Frédéric Valletoux nommé ministre délégué à la Santé

Frédéric Valletoux a été nommé ce jeudi 8 février ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention, sous la tutelle de Catherine Vautrin. Régulièrement pressenti à ce poste ces dernières années, le député Horizons (Seine-et-Marne) de 57 ans fait enfin son apparition au gouvernement de Gabriel Attal, qui a mis un mois pour être constitué. “Sa nomination est un signe envoyé à l’hôpital. Il y a énormément de travail à faire pour le monde de la santé: lui apporter beaucoup d’apaisement et lui donner des perspectives d’avenir, mais il est capable de relever le gant”, salue François Braun, titulaire du poste de 2021 à 2022. Autre nomination à Ségur : Fadila Khattabi, qui conserve son poste de ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, auquel elle se voit ajouter les Personnes âgées. Lien vers le portrait du nouveau ministre : https://www.ouest-france.fr/politique/gouvernement/remaniement/qui-est-frederic-valletoux-le-nouveau-ministre-delegue-en-charge-de-la-sante-4e9b21b6-c6af-11ee-8011-b976796527e7

 

Le gouvernement veut des Services d’accès aux soins dans tous les départements d’ici à cet été

Lors de la séance de questions au gouvernement tenue ce 7 février à l’Assemblée nationale, la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités a fait le point sur les services d’accès aux soins (SAS). En affichant un objectif clair : que chaque département en dispose d’au moins un d’ici à cet été.

Source : le quotidien du pharmacien.

 

lire la suite

>> Toutes les actualités